lunes, 30 de diciembre de 2013

La vengeance de Gaia


Existe un libro, que nunca se ha editado y seguramente nunca se edite. Es un libro escrito por un muy querido amigo, que le dio por escribir, y le salio bien . Está en francés, lo siento por aquellos que no lo entiendan, pero esto es un homenaje a el.Il existe un livre, un bouquin, un rêve, jamais édité, montré a peine a quelques gens. Il existe aussi ce vieux dessin, a amélioré bien évidemment. Et si je vous montre cette image du 2007, c'est bien parce que je compte l'actualisée 

Il existé du moins. L’écrivain l'a un peu abandonné je pensée, mais en faite non, il compte la réécrire! Malheureusement pour lui, je le garde précieusement en mon pouvoir MUAHAHAHAHAHAHA.


Personne connait, certes, mais voici le Chapitre 1 : Réveil difficile. de La vengeance de Gaïa.

« Allez ! Lève toi Jérôme! Il est déjà tard tu sais. Je te rappelle accessoirement que les filles viennent te voir cet après midi. C'est aujourd'hui que, comme tout les ans, vous allez au centre de cryogénisation... Allez lève toi. Elles ne devraient plus tarder maintenant.
- Hum... Non laisse moi dormir tu veux... Tu sais bien que je n'aime pas aller là bas... Ca me retourne les tripes...
- Pour être franc je ne sais pas vraiment ce que ça peut te faire. Je ne suis pas équipé comme toi de « tripes » comme tu dis. J'ai des inducteurs, des cartes sources, des capteurs et tout un tas de choses mais je n'ai pas de tripes. Alors je ne sais pas ce que ça te fait. Allez lève toi. Elles vont arriver, et puis je suis sûr que ça lui fera plaisir de te voir. Tu ne vas pas souvent lui rendre visite...
-Arrête P1 ! Tu sais bien qu'il ne ressent rien ! Il n'entend rien ! Et il n'a aucune conscience de ses visites...
-Techniquement, il peut vous entendre quand vous parlez... Rien ne fait obstruction aux ondes sonores... Et puis de grands chercheurs disent que d'après les ondes alpha de leurs cerveaux ils ressentent certaines choses en fonction des gens qui viennent les voir. Et puis tu ne devrais pas dire ça, il n'est pas mort, ou du moins pas totalement. Son cœur ne bat peut être plus mais son cerveau est encore en activité. Il fait parti des cryogénisés qui pourront être ramenés à la vie dès que les chercheurs auront trouvé le moyen de pouvoir le faire sans aucune séquelle. Ca fait longtemps que tu ne m'as pas appelé P1...
-Désolé Pierre c'est juste que je ne suis pas très en forme aujourd'hui... Cinq longues années depuis ce fichu accident...Je n'ai pas le moral...
-Je m'en doute. ».
Pierre pivota sur lui même et sortit d'une démarche légère de la chambre. 
P1 est un androïde de compagnie. Il est programmé pour raisonner au plus près du raisonnement humain. Il mesure 1m70 très précisément. Son visage est entièrement recouvert d'une matière très élastique un peu similaire à la silicone. C'est en fait un mélange de silicone et de latex. Ce qui lui donne en soi une apparence très humaine. Mais cette matière qui est extrêmement onéreuse ne recouvre que son visage. Ses membres et tout le reste de son corps sont composés d'électronique, d'inducteurs magnétiques et de capteurs, pour se mouvoir et sentir approximativement comme un humain. Le tout étant bien sûr protégé par des plaques de plexiglas mou afin que personne ne s'électrocute en le touchant tout en permettant le fonctionnement des capteurs tactiles.
P1 est l'androïde de compagnie de Jérôme depuis maintenant presque 5 ans. C'était le premier androïde de ce genre qui sortait sur le marché. Pierre, son ami d'enfance, qui était chargé par le gouvernement de tester ce premier modèle d'androïde le lui avait offert... Et en son honneur Jérôme a reprogrammé l'androïde pour qu'il réponde au nom de Pierre. Jérôme quant à lui est un jeune homme de 25 ans, il mesure 1m90 pour un bon 85 kilos. Musculairement bien bâti et bien proportionné, c'est un grand garçon châtain au regard à la foi dur et penseur. Il a des yeux marron. Quasiment les mêmes que sa compagne Camille. Cette dernière venait de sortir de la salle de bain, elle avait une serviette nouée autour de la poitrine et qui lui tombait à peu près jusqu'aux genoux. Elle mesure 1m55 pour 45 kilos. C'est une jolie fille de 23 ans, blonde foncée et aux yeux marron. C'est la compagne de Jérôme depuis maintenant 7 ans, ils sont mariés depuis 5.
« Ben alors p'tit cœur ? Tu dors encore ?
-Non pas vraiment... P1 vient de me réveiller. C'est juste que je déteste cette journée...
-Oui... Moi aussi. Mais je crois que ça lui fait plaisir que l'on vienne le voir tous en même temps... Bien sûr, tous ses amis lui rendent visite de temps en temps... Nous y compris. Mais aujourd'hui on y va tous ensemble... C'est notre journée puisque les gardes du CC empêchent les touristes d'aller le voir juste pour que nous soyons seuls avec lui.
-Oui, les gardes du Centre de Cryogénisation sont des gens bien... Bon je vais aller me préparer. »
Jérôme se leva du lit qui en profita pour se retendre. C'était un de ces lits sans couverture. Simplement un matelas extrêmement doux et à température variable. Dès qu'il n'y a plus personne dessus, le matelas se retend de lui même. A peine Jérôme passa la porte de la salle de bain qu'un grand film se tendit dans l'entrebâillement de la porte pour masquer l'intérieur de la salle. Camille entreprit alors de s'habiller. Il est midi moins le quart, les filles ne devraient plus tarder.